Skip to content
MicrosoftTeams-image (5)
AdobeStock_105654363-slim

mars 2022

Février a été un mois très chargé pour nous, et pour de nombreux praticien.ne.s de la DEI, en raison du Mois de l'histoire des Noir.e.s. Le thème de cette année, « En février et en tout temps : Célébrons l'histoire des communautés noires aujourd'hui et tous les jours », était un rappel important que l'histoire des Noir.e.s n'existe pas en vase clos. L'excellence noire n'est pas seulement pertinente en février, mais tous les jours, et les conversations et travaux importants qui ont eu lieu devraient être permanents. Au-delà de février, le premier lundi de mars est la Journée de sensibilisation à la santé mentale des Noir.e.s - une occasion de prendre des nouvelles de votre famille, de vos amis et de vos collègues noir.e.s, et une invitation à étendre et à maintenir vos efforts d'apprentissage et d'inclusion, longtemps après la fin de février.

Le mois de mars est également marqué par un certain nombre de jours fériés et de célébrations. J'aimerais vous inviter à jeter un coup d'œil à notre liste (non exhaustive) et à identifier celles qui trouveront un écho sur votre lieu de travail. Les articles présentés dans le bulletin de ce mois-ci reflètent trois de ces célébrations : la Journée internationale de la femme, la Journée internationale de la visibilité transgenre et le Mois du patrimoine sikh.

Ces campagnes de sensibilisation nous rappellent qu'il est important de célébrer les progrès accomplis, mais aussi, de manière plus importante encore, qu'il est nécessaire de poursuivre le travail nécessaire pour nous rapprocher d'un monde véritablement équitable et inclusif, exempt de préjugés, de stéréotypes et de discrimination.

Sincèrement, 

Lauren Lyew
Spécialiste de Communications, Marketing & Communications
Consultation CCDI 


Les femmes actives, la Covid-19 et l'IDEA 

La pandémie de la COVID-19 a provoqué des perturbations médicales et économiques massives dans le monde entier. Non seulement cela, il y aura des perturbations à long terme, car nous ne reviendrons pas à la « normale » d'avant la pandémie. Le Canada est mieux placé que de nombreux pays pour faire face à l'endémie de la COVID-19, mais la recherche indique que les femmes sur le marché du travail ont souffert de façon disproportionnée. Les efforts visant à accroître l'inclusion, la diversité, l'équité et l'accessibilité (IDEA) dans les organisations ont également été affectés, car la COVID et l'économie ont été les priorités immédiates de la direction, ce qui a entraîné des effets néfastes supplémentaires pour les femmes marginalisées et racialisées. 

Les premières lignes

Les femmes qui ont conservé leur emploi ont été en première ligne de la réponse à la pandémie. Les femmes, y compris celles qui font partie des secteurs féminisés et racialisés de la population active, forment la majorité de la main-d'œuvre dans les secteurs du commerce de détail, de l'hébergement, de la restauration, de l'administration de l'aide sociale et des soins de santé - des secteurs de l'économie jugés « essentiels ».

Ces secteurs ont peut-être été jugés essentiels, mais les pertes d'emploi ont été plus importantes chez les femmes et surtout chez les personnes les moins bien rémunérées. Le manque de personnel a exacerbé le problème, la direction pressant les travailleur.e.s épuisé.e.s de couvrir davantage de quarts de travail. Dans le secteur des soins de santé, les conséquences ont été supportées par les femmes puisqu'elles représentent quatre travailleurs de la santé sur cinq au Canada. Le secteur des soins infirmiers a été particulièrement touché, avec une pénurie estimée à 60 000 personnes au Canada. On compte environ 300 000 infirmières au Canada, donc une pénurie de
60 000 est critique. D'autres secteurs ont également subi des effets négatifs. En bref, les effets de la COVID-19 sur de nombreuses travailleuses de première ligne ont été dévastateurs.
 

Télétravail

Le télétravail est plus populaire que jamais. Il permet d'économiser du temps et des frais de transport et permet aux familles de passer plus de temps ensemble. Au lendemain de la pandémie, il semble probable que le télétravail sera plus courant. Toutefois, de nombreux types d'emplois exigent une présence sur le site de l'employeur, notamment les postes de première ligne mentionnés ci-dessus, qui sont majoritairement occupés par des femmes. Il en résulte que le télétravail n'est pas une option pour de nombreuses femmes, notamment les femmes marginalisées et faiblement rémunérées.  

Pour les femmes qui peuvent travailler à domicile, les avantages sont souvent plus importants que les inconvénients. Malgré des changements progressifs dans les attitudes des Canadien.ne.s, les responsabilités liées à la garde des enfants, à la préparation des repas et au nettoyage sont souvent assumées par les femmes. La fermeture des écoles et des garderies a effectivement signifié que les femmes qui travaillent ont deux emplois - ou trois, en comptant la supervision de l'éducation en ligne des enfants. Si leurs conjoints travaillent encore à l'extérieur du foyer, les femmes assument seules ces responsabilités. Cette situation a contraint de nombreuses femmes à quitter involontairement le marché du travail, ce qui a compromis les progrès vers des lieux de travail équitables.

La pression supplémentaire liée au fait de vivre à proximité les uns des autres mois après mois a également augmenté les problèmes relationnels, la violence sexiste et la demande d'assistance en matière de santé mentale. Les écoles et les garderies rouvrent, mais les frais de garde sont prohibitifs pour les chômeurs. Il y a aussi la question de l'insécurité du logement et de ce qui constitue un « chez soi ». De nombreuses travailleuses sans logement ou mal logées ont été confrontées à des difficultés considérables lorsqu'on leur a demandé d’effectuer leur travail là où elles vivaient. Le télétravail est peut-être une bonne chose pour les femmes de la classe moyenne supérieure, mais ce n'est pas une option viable pour de nombreuses mères qui travaillent. 

Retour au bureau

Alors que les opérations sont lentement rétablies, certaines entreprises ajustent la répartition des employé.e.s et déplacent les sièges sociaux, renonçant à plusieurs étages dans les tours de bureaux. Si les cadres moyens travaillent depuis leur domicile, leur absence affectera leur influence et leur contribution immédiate à la culture du bureau. La perturbation des parcours professionnels a également affecté le « pipeline » qui contribuait à préparer les femmes aux futurs rôles de leadership. Si aucune mesure n'est prise pour corriger cette perturbation, les dommages seront durables. Pour les entreprises comptant un grand nombre d'employés moins bien rémunérés, le défi est plus grand. La mise en œuvre du programme IDEA est inévitablement compliquée par une main-d'œuvre dispersée et des menaces existentielles immédiates pour l'ensemble des activités de l'entreprise. 

L'avenir

Après la COVID-19, les organisations doivent aligner leurs efforts de formation IDEA sur les nouvelles conditions. Les revers causés par la pandémie signifient que les efforts de formation devront inclure le rattrapage du terrain perdu ainsi que la tentative de progresser. Une information encourageante, fournie par les analystes de McKinsey, est que 90 % des entreprises ayant mis en place des programmes IDEA sont restées fidèles à ces programmes. L'adoption de programmes IDEA adaptés aux besoins des entreprises témoignera de leur engagement en faveur de l'équité et de l'inclusion. Les revers liés à la COVID pour les femmes actives en général et les employé.e.s racialisé.e.s et marginalisé.e.s en particulier, peuvent être atténués, mais pas sans y porter attention ni en faisant des efforts.



Journées importantes

mars 01 - Journée internationale des fauteuils roulants

mars 03 - Journée mondiale de l'audition

mars 07 - Journée de sensibilisation à la santé mentale des Noir.e.s

mars 08 - Journée internationale de la femme

mars 21 - Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale

mars 25 - Journée internationale de commémoration des victimes de l'esclavage et de la traite transatlantique des esclaves

mars 31 - Journée nationale des langues autochtones, Journée internationale de la visibilité des transgenres

avril 02 - Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

avril 07 - Journée mondiale de la santé

avril 13 - Journée rose

Célébration de Baisakhi
by Brian Carwana, Founder, Encounter World Religions

Baisakhi, qui aura lieu cette année le jeudi 14 avril, est la fête la plus importante pour de nombreux Sikhs. Elle célèbre un événement survenu en 1699, lorsque cette communauté fortement persécutée a trouvé sa force auprès de cinq fidèles qui se sont montrés prêts à donner leur vie pour protéger la communauté. Les Sikhs se font souvent remarquer par les turbans qu'ils portent, ce vêtement remontant au jour où les Sikhs qui le souhaitaient pouvaient prendre un engagement supplémentaire envers la communauté, en devenant des sikhs « khalsa ». Ceux.celles-ci portent également d'autres objets, dont le kirpan (couteau), pour se rappeler qu'ils.elles doivent être prêt.e.s à s'opposer à l'injustice, même au péril de leur vie. Pour les Sikhs, cette fête marque l'engagement et la nécessité de faire tout ce qui est en son.sa pouvoir pour empêcher l'injustice, non seulement contre soi-même, mais aussi contre quiconque.

La veille du Baisakhi, les sikhs participent à des processions avec le Guru Granth Sahib, leur livre saint, tandis que ses hymnes sont chantés. Les gens s'habillent de leurs plus beaux vêtements, échangent des friandises, récitent les hymnes sacrés, chantent des chansons et rendent hommage au Guru Granth Sahib. Des spectacles de danse joyeuse, comme ceux popularisés par le citoyen canadien Gurdeep Pandher, y compris le Bhangra et le Gidda, sont également des façons courantes de célébrer le Baisakhi.

Si vous souhaitez reconnaître cette journée, il est approprié de souhaiter à vos collègues, clients ou communautés Sikhs un joyeux Baisakhi et d'ajouter une note leur souhaitant joie, prospérité et de nombreuses bénédictions pour l'année à venir.

Pour en savoir plus sur la création d'un lieu de travail accueillant, Encounter World Religions propose des ressources gratuites, dont une sur le sikhisme et une autre sur l'islam, à partager avant le Ramadan, qui commence le 2 avril cette année.

MicrosoftTeams-image (16)

Célébrez la sortie du nouveau livre Alphabet Soup : The Essential Guide to LGBTQ2+ Inclusion at Work.*

À l'occasion de la Journée internationale de la visibilité des personnes trans* (31 mars 2022), Michael Bach publie son nouveau livre, Alphabet Soup : The Essential Guide to LGBTQ2+ Inclusion at Work. (Soupe aux lettres de l’alphabet : le guide incontournable pour l’inclusion des LGBTQ2+ sur le lieu de travail, en traduction libre).

Après son premier livre, Birds of All Feathers: Doing Diversity and Inclusion Right, qui a été primé et a connu un grand succès, Alphabet Soup se penche sur un groupe démographique spécifique dans le cadre de la pandiversité. Plus précisément, l'inclusion des communautés lesbiennes, gays, bisexuelles, trans*, queer et bispirituel (LGBTQ2+).

« Beaucoup de personnes ont du mal à savoir comment être inclusif envers les personnes LGBTQ2+, que ce soit sur leur lieu de travail, leur lieu d'apprentissage, leur lieu de culte, ou n'importe quel lieu », explique Bach. « Il ne s'agit pas nécessairement d'une politique. Il s'agit d'agir, et surtout d'agir en tant que personnes. J'ai écrit Alphabet Soup dans le but d'aider chaque individu à comprendre les concepts de base de la sexualité et du genre, et de fournir des mesures concrètes qu'une personne peut prendre pour rendre son espace plus inclusif pour les personnes LGBTQ2+. »

Dans des chapitres tels que « Breaking Down the Alphabet » (Décomposer l'alphabet) et « The Importance of Safe Space » (L'importance d'un espace sûr), Michael démontre l'importance de l'alliance inclusive sur le lieu de travail et de la mobilisation des employés, jusqu'aux interactions avec les bénévoles, les étudiants, les paroissiens ou simplement les personnes dans la rue.

Alphabet Soup est disponible en précommande dès maintenant et jusqu'à sa sortie sur alphabetsoup.lgbt. Si vous précommandez le livre pour la date de sortie, vous pourrez bénéficier d'une trousse spéciale « Be Your Fabulous Self » (Soyez fabuleux.ses) comprenant toutes sortes de gadgets, notamment des signets, des cartes postales, des autocollants, des étiquettes à bagages et des aimants. Plus d'informations sont disponibles sur alphabetsoup.lgbt.

Alphabet Soup sera disponible chez votre libraire préféré, et en ligne dès le 29 mars 2022.
*Alphabet Soup est seulement disponible en anglais. 

MicrosoftTeams-image